Le suspendu de Conakry de Jean Christophe Rufin. Flammarion 💛💛💛💛

Le suspendu de Conakry par Rufin

Quel plaisir de se plonger dans un nouveau livre de Jean Christophe Rufin!
Et c’est un plaisir parce que l’oeuvre de Jean Christophe Rufin est multiple.
Historique avec le tour du monde du roi Zibeline ou le grand Coeur , politique et d’actualitĂ© avec Check Point ou Katiba , d’anticipation avec Globalia ou encore mondialiste avec Rouge BrĂ©sil, le parfum d’Adam ou encore Les Causes perdues.
Jean Christophe Rufin s’est aussi essayĂ© Ă  L’Immortelle randonnĂ©e vers Compostelle.
Et le voilĂ  maintenant qu’il se lance dans le policier Ă  l’ancienne.
Un consul de France dénommé Aurel Timescu est en poste à Conakry en Guinée
Consul atypique Ă  tout point de vue : D’origine roumaine , naturalisĂ© français du temps de Ceaucescu , il vit son mĂ©tier de consul plutĂ´t dans les placards que de l’ambassade.
Il est porté sur la dive bouteille et plus particulièrement sur le vin blanc et encore plus précisément sur le Tokay . Il est ancien pianiste de bar ou de bordel et porte une admiration à Mozart.
La dĂ©gaine d’Aurel Timescu est Ă  l’Ă©gal de ses passions oenologiques et musicales.
Dans ce pays tropical qu’est la GuinĂ©e , quoi de plus naturel que de s’habiller de chemises Ă  longues manches et d’un vieux pardessus Ă©limĂ© , bien fermĂ© par chaque bouton.
Et pour parfaire cette dĂ©gaine une paire de lunettes de glacier, style Yves Montand dans le film l’Aveu.
Voila présenté Aurel , héros de ce polar .
PlacardisĂ© Ă  l’ambassade Aurel se sent des affinitĂ©s avec Colombo ou Maigret dès qu’un meurtre pointe le bout de son nez Ă  Conakry.
Et voilĂ  que Jacques Mayères ressortissant français est retrouvĂ© suspendu au sommet du mât de son voilier « Le Tlemcen » dans la marina.
C’est l’occasion pour Jean Christophe Rufin de nous emmener dans les dĂ©dales de l’ambassade, de l’expatriation, des douanes et de la diplomatie.
Mai aussi dans les dĂ©dales de Conakry et de cette Afrique de l’Ouest.
Cela donne un excellent moment de lecture oĂą l’on se met Ă  aimer cet improbable Consul de France.
Ce roman ne restera pas comme le plus grand livre de Jean Christophe Rufin mais savoir que le Consul Aurel Timescu va sĂ©vir dans de nouvelles aventures n’est pas pour me dĂ©plaire. Bien au contraire.
Santé à lui !
Evidemment sur une terrasse , en fin de journée sur le port de Conakry , un verre de Tokay bien frais au lèvres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s