Nous, Les vivants d’Olivier Bleys. Albin Michel

Nous, les vivants par Bleys

Déception que la lecture de Nous, Les Vivants d’ Olivier Bleys . Pourtant la couverture et le début de la quatrième de couverture m’avait donné envie de rentrer dans ce livre .
Un refuge à 4 200m d’altitude dans les Andes à la frontière entre le Chili et l’Argentine. 3 personnages principaux : un pilote d’hélicoptère , un gardien de refuge et un ingénieur des frontières ( valider la frontière entre le Chili et l’Argentine à plus de 4 000m dans les Andes)
Et bien la mayonnaise n’a pas pris
A part quelques passages , le roman est cousu de fil blanc. Tout est montré , appuyé . Jusqu’aux prénoms des personnages :Jonas et Jésus . La métaphore de la frontière est soulignée avec le passage des anges.
Je ne me suis pas retrouvé dans ce roman d’Olivier Bleys et je ne vois pas où voulait m’emmener l’auteur et je n’ai pas trouvé l’envoûtement promis par l’éditeur
Comme Jonas avec son hélicoptère , j’ai tourné en rond et n’ait pas trouvé avec Jésus un bon compagnon de randonnée.
Dommage

Nous , les Vivants. Albin Michel. 180 pages

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s