Ailefroide Altitude 3 954 de Rochette. Casterman đź’›đź’›đź’›đź’›

Ailefroide : Altitude 3 954 par Rochette

Quelle belle autobiographie graphique !
Dans une première vie Jean Marc Rochette a Ă©tĂ© un grimpeur , un alpiniste Ă©mĂ©rite. Jusqu’Ă  l’âge de 20 ans Jean Marc Rochette avait une passion exclusive : la montagne – la grimpe dans le Massif de l’Oisans au Sud de Grenoble et avait une obsession : atteindre le sommet d’Ailefroide Ă  l’altitude de 3 954m.
Jean Marc Rochette a un autre talent : le dessin, la peinture , le pastel et l’aquarelle.
C’est Ă  travers ce talent qu’il va se rĂ©aliser et ĂŞtre connu auprès des aficionados de la BD.
Sa BD Transperceneige est une référence , tout comme ses collaborations avec Martin Veyron.
Et dans cette BD Ailefroide Altitude 3 954 Jean marc Rochette allie ses talents d’alpiniste et de dessinateur.
En 284 pages de cette autobiographie graphique, Jean Marc Rochette nous retrace sa jeunesse Ă  Grenoble et dans le Massif de l’Oisans.
L’atmosphère de Grenoble est plutĂ´t grise tout comme la vie de Jean Marc Rochette. La mère de Jean Marc emmène rĂ©gulièrement son fils au MusĂ©e de Grenoble. Celui ci est subjuguĂ© par une toile de Soutine: le boeuf Ă©corchĂ©.
Mais ce qui le subjugue c’est la montagne et la grimpe.
Il va tout faire pour se dĂ©faire de la gangue du LycĂ©e Champollion et partir grimper avec son copain Philippe SempĂ©. D’abord quelques falaises autour de Grenoble Ă  Fontaine et puis rapidement l’Oisans avec un pĂ©riple en mobylette.
Une adolescence entre lycée et montagne , toujours en insouciance. Insouciance qui ne convient pas toujours à la montagne.
A travers des dessins où domine le bleu du ciel et le noir des rochers et des falaises Jean Marc Rochette va nous conter les amitiés , les cordées , la beauté des montagnes mais aussi nous parler des anciens , de ces alpinistes qui ont ouvert les voies.
Et puis il nous parle avec Ă©motion de tous ces ces sommets de l’Oisans , de la BĂ©rarde, du PrĂ© de Madame Carle des refuges au nom mythique : Temple – Promontoire – Aigle.
Il nous rappelle que la montagne est surtout une histoire d’hommes , de cordĂ©e , d’amitiĂ© ,de souffrance.
Et alors le lien s’installe ente la peinture de Soutine « le boeuf Ă©corchĂ©  » et ces corps qui peuvent ĂŞtre abĂ®mĂ©s par la montagne.
Et puis son autobiographie graphique devient recherche : ĂŞtre guide , devenir dessinateur. Que recherche t-il au milieu de ses sommets de l’Oisans.
Le bleu et le noir des dessins se font de plus en plus profond.
Le danger de la montagne , la perte des êtres se font prégnants.
Habitant la rĂ©gion de Grenoble et Ă©tant de la gĂ©nĂ©ration de Jean Marc Rochette , on ne peut qu’ĂŞtre touchĂ© par cette histoire.
J’ y retrouve les accents de la jeunesse estudiantine de Grenoble , piolets ou skis toujours Ă  portĂ©e de sac Ă  dos.
J’y retrouve la beautĂ© des sommets de l’Oisans , ce massif Ă©loignĂ© de tout.
J’y retrouve l’insouciance des annĂ©es 1970 et une grande libertĂ© .
Beau et grand récit initiatique.

Ailefroide. altitude 3 954 de Jean Marc Rochette. 284 pages.

Publicités

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s