La guerre en soi de Laure Naimski .Belfond 💛💛💛

La guerre en soi par Naimski

Ce roman court de 136 pages vous attrape et ne vous lâche plus.
Louise ,56 ans, est dans le cercle des boit-sans-soif
« Louise, pourriez-vous nous en dire un peu plus ? Vous savez que vous pouvez ĂŞtre en confiance ici. Tout le monde est bienveillant  »
C’est un homme en blouse blanche qui la interpellĂ©
et Louise de répondre :
« Mons fils est mort . Il avait vingt sept ans, bientĂ´t vingt huit ».
Louise se tient debout dans le cercle
L’homme en blouse blanche en attend encore
« Comment s’appelait votre fils ?  »
Paul , le fils de Louise s’appelle Paul , et ce court roman sera la quĂŞte , la recherche d’une mère.
comment a t’elle pu s’Ă©loigner de son fils, comment n’a t’elle pas perçu l’Ă©loignement progressif de Paul.
La guerre en soi est un roman qui porte bien son nom.
Le corps , l’âme de Louise est en guerre contre les autres, contre elle mĂŞme.
La relation avec le père , la mère , le mari AurĂ©lien ou le frère Mathieu sont autant de marqueurs qui l’entraĂ®ne vers les confins sournois de l’alcool.
Et puis il y a Paul , ce fils unique , si loin et si proche
Ce fils qui dĂ©cide d’aider les migrants , et dont la vie cĂ´toie les hors la loi.
Louise cherche un coupable.
Le migrant est tout trouvĂ©. Mais ce coupable n’est il pas au fond d’elle mĂŞme.
Dans un style hâchĂ©, percutant Laure Naimski nous entraĂ®ne loin dans les recoins de l’âme de Louise.
Un livre dérangeant , noir.

 

La guerre en soi de Laure Naimski. 136 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s