La maîtresse de Carlos Gardel de Mayra Santos-Febres. Editions Zulma ðŸ’›ðŸ’›ðŸ’›ðŸ’›

La maîtresse de Carlos Gardel par Santos-Febres

 

J’ai choisi de lire La Maîtresse de Carlos Gardel de Mayra Santos-Febres afin de connaitre un peux mieux le tango , l’Argentine et bien sûr Carlos Gardel.
En réalité j’ai découvert Porto Rico , son école de médecine tropicale , les guérisseuses de Porto Rico et aussi les prémices de la contraception.
Et Gardel dans tout cela ?
Carlos Gardel est sur l’île de Porto Rico pour une tournée du Nord au Sud de l’île. Nous sommes en 1935.
C’est ce que va nous raconter Micaela Thorné
Le roman commence de cette façon :
« Mon nom est Micaela Thorné et je suis une femme qui se souvient. Avant cela, j’étais bien des choses : une jeune élève infirmière, la petite fille d’une vieille guérisseuse, la protégée du Docteur Martha Roberts de Romeu. J’ai aussi été la maîtresse de Gardel  »
Gardel dès son arrivée sur l’île tombe gravement malade et cela remet en cause sa tournée. Ses producteurs se tournent vers les guérisseuses de l’ïle.
C’est pourquoi ils ont fait venir Clementina de los Llano Yabo plus connue sous le nom de Mano Santa , la grand mère de Micaela Thorné.
Micaela Thorné va accompagner Mano Santa auprès de Carlos Gardel.
 » Ce dont je suis sûre , en revanche, c’est que tout a commencé ainsi et que Gardel a passé dans mes bras plus de la moitié de son séjour à Porto Rico  »
C’est ce séjour de trois semaines que va nous raconter Micaela Thorné.
En faisant des flash back sur la vie et la carrière de Carlos Gardel mais surtout dans un style sensuel et capiteux elle nous distillera la relation amoureuse, sexuelle entre elle et Carlos Gardel.
Cette relation sexuelle , physique tellement en rapport avec les études médicales qu’elle suit , tout comme les propriétés de cette plante Coeur de vent dont se sert sa grand mère pour guérir.
C,’est l’une des grandes découvertes de ce livre, a savoir le rôle de Porto Rico et de l’Ecole de médecine Tropicale dans le développement de la contraception.
On prend un livre , on pense découvrir Carlos Gardel , El Zorzal ou encore El Morocho et l’on rencontre un personnage de fiction Miceala Thorné qui deviendra Gynécologue , botaniste et phytologue à ses heures .
Ce personnage de fiction qui nous dit une réalité sur la contraception , le statut des femmes.
Le bonheur de la découverte littéraire.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s