Etoiles vagabondes de Sholem Aleykhem. Le Tripode ðŸ’›ðŸ’›ðŸ’›ðŸ’›

Étoiles vagabondes par Aleykhem

Un passage dans une librairie et me voila attiré par la belle couverture d’Etoiles vagabondes.
Cette attirance se double du fait que cette couverture ne m’est pas inconnue.
En effet je l’avais vu dans Télèrama et surtout la critique du livre m’avais intéressée.
Un roman écrit au début du siècle sous forme de feuilleton dans un journal polonais pour nous parler de théâtre et de culture Yiddish.
Et ce texte est inédit.
Ce fut une belle découverte que ce roman de Sholem Aleykhem. Rien dans l’écriture ne paraît daté d’un siècle. Tout est contemporain.
La mise en train peut être un peu compliquée car il faut s’habituer aux noms qui peuvent varier , aux coutumes et cultures yiddish. Mais une fois ceci acquis ,on se laisse emporter par ce grand récit d’aventure qui vaut bien un récit de Dumas ou Mark Twain.
Le découpage en petits chapitres ( cf une première édition sous forme de feuilleton) facilite la lecture . Ce feuilletonage fait que Shomen Aleykhem explique à nouveau des situations pour ne pas perdre les lecteurs de son feuilleton.
De plus l’écriture est enlevée, humoristique et il n’y a pas besoin d’être un exégète de la culture yiddish.
Donc au début du XXème siècle en Bessarabie ( La Moldavie actuelle) dans le village de Holenechti va s’installer un théâtre yiddish. Deux enfants ont les yeux qui pétillent devant ce théatre.
Il s’agit de Leybl le fils de Béni Rafalowitch l’homme le plus riche du village et de Reyzl, la fille du chantre Ysroeli.
Pour diverses raisons et une promesse qu’ils se sont faites , ces deux enfants vont quitter leur village et suivre ce théâtre itinérant yiddish.
C’est le début d’une histoire qui les mènera de Bessarabie , à Bucarest , Londres et New York.
La vie d’un Peuple nomade et migrant.
La vie extravertie d’une communauté juive comme a pu nous le conter Popeck ou encore Rabbi Jacob.
Nous sommes au début du XXème siècle et l’horreur n’est pas encore présente….

Cholem Aleikhem nom de plume de Cholem Naoumovitch Rabinovitch, né le 2 mars 1859 à Pereïaslav et mort le 13 mai 1916 à New York, est un écrivain ukrainien de langue yiddish. Très populaire de son vivant, il est l’auteur de romans, de nouvelles et de pièces de théâtre

 Il a fait beaucoup pour promouvoir le yiddish dans la littérature et a été le premier à écrire des contes pour enfants dans cette langue.

www.editionsdelantilope.fr/wp-content/uploads/2...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s