Le mystère de la main rouge d’Henri Loevenbruck. XO . 💛💛💛

Le mystère de la main rouge par Loevenbruck

Le Mystère  de la Main Rouge est la suite des Aventures de Gabriel Joly, aventures qui avaient commencé dans le Loup des Cordeliers.
Nous sommes en 1789 au commencement de la Révolution Française.  Dans le premier Tome, le Loup des Cordeliers, Gabriel Joly,  jeune journaliste monte à  Paris et espère devenir un grand journaliste enquêteur.  Sa quête va le mettre de plein pied dans la Révolution auprès de Camille Desmoulins et Danton, mais aussi  aux premières loges de l’enquête  sur le Loup des Cordeliers. Son enquête va lui permettre de découvrir l’identité de ce Loup des Cordeliers, mais celui-ci disparaît .
Le deuxième tome le mystère de la Main Rouge raconte la recherche de ce Loup par Gabriel Joly.
Comme dans le premier Tome, l’histoire est intégrée à l’histoire de la Révolution Française et se déroule entre mi juillet et août 1789.
Cette recherche du loup des Cordeliers se double de l’arrivée  d’une société secrète et ésotérique  : La Main Rouge.
Henri Loevenbruck réalise un roman de pures aventures avec duels, traîtrise, secrets , morts, disparition etc…
Le bémol  par rapport au premier tome: la réalité historique est moins présente.  Les lieux, les moments, les personnages historiques sont là mais ils ne donnent pas le tempo au roman.
Néanmoins  il est toujours intéressant de se retrouver à la nuit du 4 Août ou encore dans les bureaux de l’hôtel de ville de Paris auprès du maire Bailly.  Il est instructif aussi de se retrouver en Corse  au contact de la république de Gênes.
Camille Desmoulins et Danton sont moins présents  tout comme Madame Teroigne de Méricourt dans ce deuxième tome.
Vous comprenez que j’ai préféré le premier Tome car l’histoire est plus ancrée  dans la Révolution.
Cela reste un excellent livre d’aventures avec la belle écriture d’Henri Loevenbruck  et une documentation de tout premier plan .
Les aventures de Gabriel Joly vont se continuer. Des meurtres ont eu lieu au Théâtre Français.  Nous n’en sommes qu’au début de la Révolution…
Je serais présent pour ce troisième tome. On ne mégote pas sur un bon roman d’aventures et si en plus la Révolution revient au premier plan, ce sera la cerise sur le gâteau !

Le mystère de la main rouge. Henri Loevenbruck . 473 pages

Biographie de Henri Loevenbruck | Loevenbruck

Henri LÅ“venbruck est né en 1972 à Paris, dans le quartier de la Nation, où il a passé toute son enfance et son adolescence. Après le bac, hésitant entre la musique et la littérature, il tente d’allier ses deux passions : la semaine, il étudie en khâgne au lycée Chaptal et le week-end il joue en concert ou en studio avec de nombreux musiciens.
Après avoir étudié la littérature américaine et anglaise à la Sorbonne, l’heure du service national venue, il fait une objection de conscience et passe 17 mois comme maquettiste aux Editions Francophones d’Amnesty International, puis il part vivre en Angleterre, près de Canterbury, où il enseigne le français dans un collège.
De retour en France, il enseigne l’anglais dans une école d’ingénieur (EFREI), avant de se diriger vers le journalisme littéraire. Pigiste pour la radio (TSF) et la presse écrite (L’Express), il signe de nombreuses chroniques sur les littératures populaires avant de créer son propre magazine (Science-Fiction magazine). Après être resté rédacteur-en-chef de ce titre pendant deux ans, il publie à 25 ans son premier roman aux éditions Baleine, sous pseudonyme, un polar futuriste où l’on devine l’influence manifeste de Philip K. Dick…
Cette fois, son choix est fait, il décide de se consacrer pleinement à l’écriture. Il publie alors deux trilogies de Fantasy, La Moïra et Gallica, lesquelles rencontrent un succès inédit pour un auteur français (La Moïra dépasse en France les 300 000 exemplaires, toutes éditions confondues, et les droits sont vendus dans 11 pays). Suivront de nombreux romans, entre polars, thrillers et romans historiques (Le Syndrome CopernicLe Rasoir d’Ockham, L’Apothicaire…) qui lui vaudront d’être qualifié par le Nouvel Observateur de « nouveau maître du thriller français Â».
Membre fondateur de la Ligue de l’imaginaire aux côtés, entre autres, de Bernard Werber, Franck Thilliez, Bernard Minier et Maxime Chattam, en juillet 2011, il est nommé Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.
En 2015, son roman Nous rêvions juste de Liberté rencontre un beau succès médiatique et fait à présent l’objet d’un projet d’adaptation cinématographique.
En 2019, il rejoint les éditions XO pour publier un nouveau polar historique : Le Loup des Cordeliers.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s